Novembre 2017
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


L’Etat doit se montrer exemplaire !

chris.jpg
L’annonce faite par Marylise Lebranchu de la suppression du jour de carence des fonctionnaires a de quoi surprendre. Pour ne pas dire choquer. Si la ministre affirme que l’impact budgétaire de cette décision sera « très limité » sur les finances publiques, cette mesure a valeur de symbole.

La justice sociale, tant mise en avant par le Président de la République durant la campagne et les premiers mois de son mandat, a du plomb dans l’aile. Car nous avons la désagréable impression que la solidarité nationale s’exerce ces derniers mois au détriment des entrepreneurs de notre pays et des salariés du privé : assujettissement à cotisations sociales des dividendes des indépendants, plafonnement du barème d'indemnités kilométriques non imposables, augmentation massive du forfait social, suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires…

L’Etat doit se montrer exemplaire en agissant sur la baisse des dépenses et non pas uniquement sur la hausse des recettes.Alors que depuis plusieurs mois, les entrepreneurs de notre pays sont invités à contribuer fiscalement au redressement des comptes publics, l’Etat dans sa grande bonté octroie un cadeau catégoriel dont on peut s’interroger de la finalité. Il est toujours facile d’être généreux avec l’argent public dur compte débiteur. Mais en temps de disette, la décision de Madame Lebranchu devient incompréhensible. La mesure prise par le gouvernement Fillon était juste car elle tendait vers rapprochement entre public et privé, privé où ce délai de carence est – rappelons-le - de trois jours. A quand plus de cohérence ?

L’Etat doit se montrer exemplaire en essayant de réduire le fossé qui sépare le privé du public.Quand les syndicats dénoncent les CDD proposés par les entreprises et proposent de les taxer, que fait l’Etat ? N’oublions pas que l’administration reste le principal pourvoyeur de ce type de contrat. Au 31 décembre 2009, les agents contractuels représentaient 16,8% de ses effectifs au total, soit la bagatelle de 900 000 personnes. Mais bien entendu, les CDD dans l’administration ne seront pas taxés. Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Pensons aux négociations qui auront lieu courant 2013 pour une vraisemblable nouvelle réforme des retraites. Et gageons que celles-ci n’iront pas vers plus de convergence entre les régimes privés et publics… A quand plus d’équité ?

L’Etat doit se montrer exemplaire en favorisant les petites ou moyennes entreprises à accéder aux marchés publics.Derrière les discours qui semblent aller dans ce sens, qu’est-ce qui se fait réellement. L’Etat continue à privilégier les groupes, alors même que ce sont les PME et les TPE qui tirent l’emploi en France. Qu’en est-il aussi du recours par les services de l’Etat ou les collectivités locales à des sociétés étrangères qui cassent les prix et nos entreprises. L’administration fait ainsi le pari du moins disant social. Qui sont les patrons voyous ?

« Le mauvais exemple est contagieux » affirmait Sophocle. Quand les politiques fustigent les élites économiques qui quittent le pays, ceux-ci seraient bien avisés de s’interroger sur l’exemple qu’ils donnent eux-mêmes. Il y a tout à parier que leurs décisions iniques confortent ou poussent certains de nos citoyens à adopter des comportements peu exemplaires.

Christophe Praud
Le 27-02-2013
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
4 commentaires
Voir les commentaires
Powered by Walabiz