Octobre 2017
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Profil : une entreprise à la hauteur

Travaux acrobatiques
Créée il y a 18 ans à Marseille, l’entreprise Profil a un métier hors du commun : les travaux sur corde. Ces travaux en hauteur ont pour but de répondre aux problématiques de maintenance des secteurs du bâtiment, de l'industrie, du génie civil et des travaux de protection contre la foudre. Son dirigeant-fondateur, François Ranise, passionné par son métier et par les hommes, n’a de cesse d’insuffler ses valeurs au sein de l’entreprise, et en particulier en faveur de l’intégration des jeunes et de la diversité.

François Ranise a la fibre sociale depuis toujours. Parcours atypique pour ce chef d’entreprise, ancien alpiniste, qui a commencé sa carrière auprès des publics en difficultés en tant qu’animateur socioculturel dans une Maison de quartier à Marseille. Pendant 7 ans, c’est dans les quartiers difficiles et au plus près des jeunes qu’il a développé la conviction que chacun mérite une chance. Aujourd’hui et depuis maintenant près de 20 ans, c’est au cœur de l’entreprise que François Ranise partage et met en œuvre ses valeurs de responsabilité et de solidarité auprès de ses collaborateurs et en s’impliquant au sein du tissu économique et social local.

Agir pour la professionnalisation des jeunes

Militant mais pragmatique, François Ranise a naturellement mis l’accent sur la professionnalisation et l’intégration des jeunes dans son entreprise. Militant car, d’après lui, le rôle sociétal de l’entreprise passe par l’insertion des jeunes, et par la recherche de compétences chez les personnes éloignées de l’emploi. Pragmatique surtout, car leur apporter professionnalisation et formation, c’est avant tout un impératif économique, compte-tenu de la spécificité des métiers liés à la corde et de la tension en terme de recrutement.

« L’entreprise doit élargir son angle de vision dans le recrutement,explique François Ranise. Pas seulement parce qu’il en est de la responsabilité de l’entreprise, mais aussi et surtout car c’est un moyen de recruter des potentiels et des talents ».

Un parcours d’intégration et de formation

Qui dit insertion dit également intégration et formation… « Recruter des publics peu qualifiés nécessite de leur apporter un accompagnement et de développer leurs compétences »,ajoute François Ranise. Traditionnellement les équipes, issues des mondes de la spéléologie et de l’alpinisme, n’avaient pas de formation particulière et effectuaient un passage éclair dans l’entreprise. Depuis quelques années, un véritable « métier de cordiste », alliant savoir-faire et respect de la sécurité, a été créé par le syndicat français des travaux en hauteur (SFETH) dont François Ranise est aujourd’hui Vice-président.

Avec 5 % de la masse salariale de l’entreprise dédiée à la formation, tous les salariés sont formés pendant 5 semaines au métier de cordiste, en contrat de professionnalisation ou bien via une OPCA, statut qui leur garantit des conditions de travail et de sécurité améliorées, une rémunération plus élevée et surtout une meilleure employabilité. Les contrats de professionnalisation aboutissent environ 4 fois sur 5 à la signature d’un CDI. « L’objectif, ce n’est pas de faire du one-shot, c’est d’investir sur du long terme, ce qui est profitable aussi bien à l’entreprise qu’aux collaborateurs », précise François Ranise. Profil propose également un parcours d’intégration avec notamment un dispositif de parrainage pour tout nouvel entrant, grâce à l’appui d’un salarié plus expérimenté.

Reconnue pour son rôle dans l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi, Profil bénéficie du Label Emplitude depuis sa création en 2007. Ce Label valorise les entreprises engagées dans l’accompagnement et l’insertion des publics en difficulté à Marseille.

La Diversité comme conséquence

Au sein de Profil, la diversité, c’est davantage une conséquence qu’une réelle volonté. François Ranise, qui préfère la notion d’ « hétérogénéité » au terme diversité, reconnaît volontiers que si les équipes actuelles sont issues à 60 % de quartiers difficiles, ce n’est pas au départ un choix de l’entreprise. Néanmoins convaincu que l’hétérogénéité est synonyme de richesse pour l’entreprise, François Ranise encourage la féminisation de ses équipes ainsi que la diversité culturelle. Profil a ainsi notamment recruté une femme soudeur, métier traditionnellement masculin. Si l’entreprise a une politique Ressources Humaines formalisée, il n’y a pas à ce jour de politique diversité à proprement parler. François Ranise le reconnaît lui-même « C’est difficile de mener toutes les actions que l’on souhaiterait lancer, cela fait encore un chantier pour les mois à venir ».

Attractivité et compétitivité

C’est notamment au CJD que François Ranise a trouvé des outils « très utiles pour piloter l’ensemble de la démarche de responsabilité. Par exemple, l’outil en ligne GPS me permet d’éditer mon rapport de Performance globale que je partage ensuite avec le 2e actionnaire de l’entreprise ». Aujourd’hui, Profil est une entreprise responsable et bien ancrée dans son territoire. « S’engager dans cette dynamique, tout particulièrement dans mon métier, est un facteur majeur d’attractivité des compétences, et donc de performance »,résume François Ranise.

Si l’insertion des jeunes, la diversité et la Performance globale sont aujourd’hui de plus en plus reconnues comme facteur de compétitivité pour l’entreprise, bien en peine est celui ou celle qui souhaiterait le mesurer. François Ranise en a bien conscience : « Mon souhait pour l’avenir ? Que les retombées économiques de la diversité et de l’insertion des jeunes soient reconnues et valorisées ».Encore une mission pour le CJD !


Sandrine, 35 ans, en contrat de professionnalisation depuis 10 mois chez Profil

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Issue initialement d’une formation liée à l’environnement, j’ai choisi ce métier pour la corde, le rapport à la hauteur et l’extérieur, et pour le fait de travailler de mes mains.

Pourquoi avoir choisi l’entreprise Profil ?

Je savais qu’il y avait un esprit d’ouverture, une place importante donnée à la formation, une bonne image, un côté humain. Et aussi car je souhaitais rester dans la région Marseillaise.

Quels sont, selon toi, les atouts de Profil, en particulier pour les jeunes ?

Travailler dans une ambiance agréable, où l’intérêt pour l’autre est réel. On y est solidement formé, on peut voir des chantiers différents, voir évoluer la société dans laquelle on est, le tout dans un esprit collectif.

Qu’est-ce que cela t’a apporté personnellement et professionnellement ?

Chose essentielle à mes yeux : j’ai pu y trouver ma place. L’énergie de l’entreprise fait que je prends plaisir à m’impliquer dans mon travail.



Profil en chiffres

Créée en 1993

45 salariés

4,1 M € de CA

Gaëlle Brière
Le 8-03-2011
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz