Octobre 2019


L’entreprise virtuose, une réponse aux défis de notre temps

Non, l’entreprise virtuose n’est pas un énième concept marketing destiné à enrichir consultants et conférenciers. Elle est un chemin vers l’alignement entre la raison d’être de l’entreprise et les valeurs de son dirigeant.

L’entreprise virtuose a été au centre de l’attention de la rencontre du réseau organisée ce vendredi 22 mars au Trianon – Élysée Montmartre, à Paris. Parler de virtuosité, c’est tout simplement pour une entreprise se poser la question de ses domaines d’excellence. Et cette excellence, si difficile à obtenir, les participants ont pu la toucher du doigt au travers des ateliers proposés et des témoignages d’entrepreneurs. Témoignages comme celui d’Anne-Marie Gabelica, fondatrice de o0lution. Biologiste pour une grande marque de cosmétiques, celle-ci quitte le confort d’une vie de salarié dans un groupe pour l’aventure de l’entrepreneuriat. Son ambition ? Proposer des produits sains 100 % biologique, 100 % d’origine naturelle, sans ingrédient toxique ni de dérivés d’huile de palme, vegan, non testés sur les animaux et pour finir fait en France. Beaucoup de restrictions qui sont autant de principes revendiqués. 100 % engagée ! Pour Anne-Marie, l’entreprise virtuose commence par un questionnement : « comment les choses pourraient être autrement ? » Et très vite, approfondir la raison d’être de l’entreprise, c’est-à-dire non pas se contenter du « qu’est-ce qu’on fait ? », mais passer très vite au « Pour quoi on fait ce que l’on fait ? ». Ce questionnement n’est pas toujours facile à opérer quand on est accaparé par l’opérationnel. Il est pourtant vital pour rencontrer ses clients.

Ce processus n’est pas étranger à Emmanuel Saulou, l’un des dirigeants de Restoria. Cette société de restauration collective implantée dans l’ouest de la France a très haut placé la barre de son ambition sociétale. Une volonté de conserver une restauration traditionnelle et saine, le recours à des producteurs français, l’effort de constituer un collectif soucieux d’inclusion sociale et de tendre vers le 0 déchet, voilà les défis auxquels l’entreprise s’attaque. Avec transparence et modestie, Emmanuel Saulou décline cette stratégie élaborée avec les salariés. Objectif 2036 : le cap est fixé.

Pour Sabrina Rapp également, l’entreprise est également vécue comme un alignement sur des valeurs personnelles très fortes. Venue du design, elle reprend une société spécialisée dans la fabrication de mobiliers sur mesure et autres objets en bois massif local : Arbor Éthique. Le client rencontre les salariés qui concevront et fabriqueront son ou ses meubles(s) ; les salariés savent pour qui ils vont travailler. Cela amène un travail plus fin, plus orienté ; plus personnalisé. Et du sens. Là aussi, les déchets sont recyclés, notamment pour chauffer les locaux. Arbor Éthique travaille aussi à la régénération naturelle des forêts. Lorsqu’on avance en suivant ses saleurs, on rallie à soi naturellement les clients.

« Fais de ta vie un rêve, et du rêve, une réalité », aime répéter Sabrina, inspirée par Saint-Exupéry. Concilier engagement personnel et performance économique, c’est possible ! Conjuguer respect de la vie et rentabilité n’a jamais été aussi urgent en ces temps d’urgence climatique et sociale. L’entreprise virtuose est l’excellence dans la réponse à ces défis. «Virtuosité = Vertu + Oser »

La rédaction
Le 26-03-2019
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz