Janvier 2019


Liberté, égalité, fraternité... et unité !

Une réflexion sur ce que c'est que d'être Républicain.
« Quel est le républicain, de celui qui veut faire aimer la République ou de celui qui veut la faire haïr ?
Si je n’étais pas républicain, si je voulais le renversement de la République, écoutez : je provoquerais la banqueroute; je provoquerais la guerre civile; j’agiterais la rue; je mettrais l’armée en suspicion; je mettrais la garde nationale en suspicion; je mettrais le pays lui-même en suspicion; je conseillerais le viol des consciences et l’oppression de la liberté; jemettrais le pied sur la gorge au commerce, à l’industrie, au travail ; je crierais : mort aux riches ! Je provoquerais l’abolition de la propriété et de la famille; je prêcherais le pillage, le meurtre, le massacre ; je réclamerais un Comité de Salut Public.
En faisant cela, savez-vous ce que je ferais? Je détruirais la République.
Que fais-je ? Tout le contraire.
Je déclare que la République veut, doit et peut grouper autour d’elle le commerce, la richesse, l’industrie, le travail, la propriété, la famille, les arts, les lettres, l’intelligence, la puissance nationale, la prospérité publique, l’amour du peuple et l’admiration des nations.
Je réclame la liberté, l’égalité, la fraternité, et j’y ajoute l’unité. »

Victor HUGO, Choses vues 1848
Victor Hugo
Le 12-01-2019
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz