Novembre 2019


Tu seras un homme mon fils

Incontestablement le poème le plus célèbre de l'écrivain Britannique Rudyard Kipling, premier auteur de langue anglaise à recevoir le prix Nobel de littérature, et le plus jeune à l'avoir reçu.

Si tu sais raison garder quand tous
perdent la leur à ton endroit et t’accusent,
Si tu sais croire en toi quand tous en doutent,
tout en acceptant leur septicisme,
Si tu sais attendre sans lassitude,
Ou qu'on te mente sans mentir en retour,
Ou qu'on te haïsse, sans haïr à ton tour,
Et cependant ni paraître trop bien ni trop intelligent.


Si tu sais rêver sans en être l’esclave,
Si tu sais penser sans que cela soit ton but ultime;
Si tu peux rencontrer Triomphe ou Désastre
Et traiter ces deux imposteurs comme ils le méritent ;
Si tu peux supporter d'entendre la vérité que tu as dite,
déformée par des canailles pour abuser les faibles,
Ou voir les choses pour lesquelles tu as donné ta vie,
cassées et anéanties et, malgré tout, les reconstruire avec des outils vétustes.


Si tu peux empiler toutes tes victoires,
et les jouer à pile ou face en une seule fois,
Et tout perdre et repartir du début sans un soupir ;
Si tu peux forcer ton cœur, tes nerfs et ta vigueur
à te servir encore longtemps après qu'ils aient défailli
Et demeurer ainsi quand plus rien n'existe en toi
Hormis ta Volonté qui te souffle : “Poursuis”


Si tu sais parler aux foules et garder ta vertu
Ou marcher auprès des Rois sans perdre le sens commun,
Si, ni tes ennemis, ni tes amis chers ne peuvent te blesser,
Si, à tes yeux, tous les hommes comptent, mais sans excès,
Si tu peux remplir une minute inexorable,
avec la valeur de soixante secondes de chemin parcouru,
Alors, le Monde est à toi, avec tout ce qu’il contient,
Et, ce qui est bien mieux, tu seras un Homme mon fils.


Rudyard Kipling
Le 4-07-2019
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz