Janvier 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Nouveaux modèles, nouvelle équipe

Ce qu’on aime avec les Rencontres du Réseau organisées par le CJD, c’est qu’on vient avec des questions et qu’on repart avec des réponses… C’est ainsi qu’Olivier de Pembroke et Olivier Michel ont voulu cette journée du 15 décembre organisée dans un lieu mythique, la salle Gaveau.

Et la question posée en amont de cette journée de réflexion était d’ampleur pour les dirigeants présents : comment changer de modèle économique ? Rien que ça !

Efficience versus efficacité

Oui, mais pourquoi changer de modèle ? Pour Christophe Sempels, qui a animé cette journée tambour battant, la réponse est simple : d’abord parce que l’entreprise se trouve sur un marché sur lequel on assiste à une baisse des prix ou/et des marges. Plutôt que d’attendre que le navire sombre, il s’agit de se mettre en mouvement pour démentir l’avenir. Mais comment faire pour faire évoluer son modèle ? Il faut se poser la question de l’efficience économique de mon modèle actuel. Efficience et non efficacité. L’efficacité en effet s’attache uniquement aux résultats à atteindre ; l’efficience quant à elle porte sur la qualité avec laquelle on atteint le résultat. L’efficience est de quatre ordres : monétaire (cash), d’usage, environnemental et social (bien-être individuel et collectif). L’efficience économique consiste en effet à accomplir la raison d’être d’une organisation et à développer des pratiques et des usages qui optimisent l’utilisation de ressources matérielles et immatérielles (efficience d’usage), en participant à la préservation, ou mieux à la régénération des ressources naturelles (efficience environnementale), générant un mieux-être individuel et collectif (efficience sociale) et en assurant sa pérennité et son développement sans nuire à ceux de ses parties prenantes (efficience monétaire).

Raison d’être

Concrètement, il faut partir d’une question basique : qu’est-ce que je vends et à qui ? Ensuite, réfléchir à la raison d’être de l’entreprise, qui doit être le miroir du collectif de travail et pas simplement une formule publicitaire aussi creuse que convenue. La raison d’être répond donc à la question : pourquoi existons-nous ? A cet égard, elle doit questionner son utilité profonde, sa finalité eu égard aux enjeux et besoins sociétaux sur lesquels l’organisation entend agir. Pourquoi fait-on ce que l’on fait ? Et pousser le raisonnement encore plus loin : quelle est la cohérence entre ma raison d’être et mon modèle actuel ? Une entreprise de nettoyage par exemple dont le modèle est de prester des heures de ménage peut évoluer vers une raison d’être plus large : garantir l’hygiène des locaux. A des heures on substitue une obligation de résultat, un engagement. Pour aboutir à cette offre de service, il faut s’interroger sur l’immatériel de l’entreprise. De quels savoirs ou savoir-faire l’entreprise est-elle dépositaire ? Quels effets l’entreprise peut-elle tirer de la bonne valorisation de cet immatériel ?

Nouveaux modèles, nouvelle équipe à la tête du CJD

Voilà les questions dont les 800 dirigeants se sont emparés au cours de cette journée, au cours d’ateliers notamment. Et nombre d’entre eux ont profité de ce moment pour engager ce virage qui les emmènera vers l’économie de la fonctionnalité et de la coopération. Certains l’ont entamé il y a déjà longtemps, comme Aurélien Pasquier, Valérie Delesalle et Alain Le Corre. Trois adhérents du CJD dont les témoignages ont été inspirants. Coopération encore, avec celle qui va unir pour deux ans Catherine Vampouille et Pierre Minodier, élus respectivement vice-présidente et président du CJD 2018 – 2020. Pour la première fois dans la vie du CJD, tous les adhérents du CJD ont voté par Internet. Avec leurs ambitions « solaires », Catherine et Pierre apporteront à leur tour leur pierre à l’édifice construit il y a 80 ans par Jean Mersch. Edifice dont la raison d'être est de mettre l'économie au service de l'Homme.

La rédaction
Le 19-12-2017
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz