Juillet 2017
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


TRIBUNE - 50 expérimentations à la conquête des législatives !

Fort de ses 4500 adhérents partout en France, le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) a choisi de réunir « ceux qui font et ceux qui décident » dans le cadre de cette année électorale. Quelques explications par Olivier de Pembroke, président du CJD France.

« Du plus modeste au plus élevé, il faut que chacun voie et sente son activité s’orienter vers le bien commun »,préconisait déjà en 1938 Jean Mersch, président fondateur du Centre des Jeunes Patrons devenu Centre des Jeunes Dirigeants en 1968. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, des dirigeants humanistes se sont ainsi réunis pour faire valoir des valeurs universelles — que sont la responsabilité, la solidarité, la loyauté et le respect de la dignité humaine — dans un but salutaire pour tous : « mettre l’économie au service de l’Homme ». Près de 80 ans plus tard, le Centre des Jeunes Dirigeants défend plus que jamais son dessein originel.

En cette intense année électorale, le CJD a décidé d’agir à contre-courant des autres mouvements patronaux et de ne n’offrir ni tribunes, ni livres blancs aux candidats à l’onction suprême. A quoi bon ? Dans un monde obèse de communication, les semaines et les jours qui avoisinent une échéance électorale nationale ne sont paradoxalement pas propices au débat d’idées et aux dialogues avec les citoyens. Le CJD, en tant que mouvement non partisan, donne les moyens à ses adhérents d’exercer la politique au sens noble du terme : nous sommes tous acteurs de la chose publique et nous œuvrons au jour le jour pour le bien commun.

50 expérimentations issues des territoires à partager ou à dupliquer

Cette année, le CJD a recensé les 50 meilleures expérimentations issues de nos entreprises adhérentes et représentatives de la diversité de profils de nos entrepreneurs, des territoires, des métiers et des citoyens qui sont acteurs de la société.

Martial, membre du CJD à Epinal est dirigeant d’une agence immobilière. Il expérimente un système de « vacances illimitées rémunérées » au sein de son équipe de 11 collaborateurs. Résultat ? Ses salariés se sentent plus impliqués et responsables. Aucun abus n’est constaté et la productivité s’en trouve améliorée.

Sébastien, membre du CJD en Seine Saint-Denis, expérimente avec d’autres adhérents du CJD des rencontres régulières entre dirigeants d’entreprises et élus politiques afin d’échanger sur leurs pratiques managériales. Résultat ? Les stéréotypes sont dépassés et un dialogue constructif s’installe. Le partage des bonnes pratiques et l’échange des expériences de management rapprochent deux mondes qui sont souvent présentés comme éloignés.

Au-delà des engagements individuels, un très grand nombre de nos adhérents entame des démarches pour entraîner leurs sociétés vers « la performance globale », c’est-à-dire des entreprises à la fois performantes sur le plan « économique, social, sociétal et environnemental ». Résultat ? Ces entreprises agissent de manière responsable, sont économiquement performantes et plus pérennes que la moyenne nationale. Leurs salariés expriment un taux de bien-être au travail très élevé.

Faire dialoguer et travailler ensemble « ceux qui font » et « ceux qui décident »

Afin qu’elles puissent inspirer nos dirigeants politiques, notre ambition est de porter ces 50 expérimentations auprès des candidats aux législatives sur l’ensemble du territoire. Nous sommes convaincus que ces expérimentations sont riches d’enseignements et permettront d’écrire ensemble une nouvelle page de l’histoire économique française. Nous considérons nos 50 projets comme des uppercuts contre le pessimisme ambiant et contre la défiance du monde économique. Elles sont l’illustration qu’il est possible de transcender une expérience individuelle au bénéfice de la transformation dont notre société a besoin. Seule la confiance, à savoir être fiable ensemble, nous permettra de construire enfin un terrain propice à une croissance responsable.

Nous demandons aux élus de demain d’accueillir ces expérimentations comme autant de pépites à exploiter pour influencer le monde et encourageons vivement les futurs gouvernants à agir de concert avec les entreprises, les territoires, les citoyens et à impliquer systématiquement en amont « ceux qui font » à « ceux qui décident ».


Olivier de Pembroke, président national du CJD
Le 22-08-2017
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz