Juillet 2018


Vous avez dit « égalité » ?

L’État nous promet l’égalité comme socle républicain, à grand renfort de communication politique. Mais moi je m’interroge… donc je vous demande : en quoi sommes-nous vraiment égaux ?

L’Egalité est devenue une de ces valeurs tarte à la crème dont le slogan que l’on dégaine facilement quand il s’agit de se justifier ou de répondre à une objection. Ce mot a été trusté par nos politiques pour nous le servir tantôt comme un paravent, un alibi, tantôt comme une promesse.

C’est aussi troublant combien il nous est imposé à grand coup de discours culpabilisant. Oui à l’Egalité face au mariage ! Oui à l’Egalité à l’école ! Un argument massue… face auquel on ne peut répondre, sauf à passer pour un horrible réactionnaire.

Car face à l’impôt, aux montants et à la durée des cotisations des retraites, face aux délais de carence, face au chômage… je la cherche, l’Egalité.

Pas un jour ne passe sans que cette belle valeur soit bafouée par ceux-là mêmes qui la prônent. Que dire de ces députés qui se votent une indemnité de fin de mandat les mettant à l’abri pendant 24 mois, alors que nous chefs d’entreprises ne pouvons souvent prétendre qu’à 0 € chargé d’indemnités chômage ? Que dire de ces super-fonctionnaires, comme Madame Saal qui, richement entretenue par notre République, donc par les contribuables, retrouve un poste sur mesure, alors que n’importe quel salarié serait licencié pour faute grave sans indemnité pour le 100ème des sommes détournées. Au fait, que prévoit le code pénal pour le délit d’abus de bien social ?

Dans le cadre d’un contrôle fiscal ou URSSAF, je peux vous assurer que la moindre dépense personnelle que je me serais autorisé avec l’argent de MA société me serait automatiquement reprochée et redressée. Je vous laisse imaginer si je m’étais amusé à emmener mes enfants en avion pour voir un quelconque spectacle, même important dans mon cadre professionnel.

Que dire du Conseil Economique et Social qui sous couvert d’une réforme permets tout de même à ses conseillers sortants après 5 ans de bénéficier d’une retraite à vie avec système compensatoire équivalente à la retraite d’un smicard après 40 ans de travail ?

Quand j’allais à l’école, il m’a été enseigné que l’Egalité est la conséquence d’une opération mathématique. Pour nos hommes politiques elle est mise sous le signe de la multiplication alors que pour nous citoyens lambda, elle est sous le signe de la soustraction. Probablement trop d’inconnues !

Franchement, plus les jours passent, moins j’ai la sensation que l’Egalité soit une valeur qui anime ceux qui nous donne des leçons à longueur de journée. Il semble que l’Egalité fasse l’objet de certaines libertés. Irait-on jusqu’à dire que l’Egalité est opposable à la Liberté ?

Pour conclure sur une note humoristique, il me revient cette célèbre formule de Coluche, qui résume tout cela à merveille : « tous les hommes sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ».

Christophe Praud, directeur de la publication
Le 23-06-2015
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz